Interview hamac

Florence Hallouin – Hamac Génération Plume

Génération Plume a réussi un parcours de financement remarquable lui permettant de faire des développements importants en matière de R&D et de lui laisser le temps de trouver les bons canaux de distribution B2C souvent difficilement accessibles pour une startup.

La fiche d’identité

Activité :

La société Génération Plume conçoit, fait fabriquer et commercialise des produits éco-innovants pour les bébés sous la marque Hamac. En 2014, la société va lancer une gamme dédiée à l’incontinence. Son objectif : la réduction des déchets et le bien-être de ses utilisateurs.

Parcours des fondateurs :

Florence Hallouin, 41 ans, fondatrice, Présidente
Designer industriel (ENSCI – Les Ateliers, Paris) /Challenge Plus – HEC 2009, a été Product Manager Puériculture France & Benelux au sein de The Walt Disney Cie.

Clémence Ossent, 27 ans, associée, Gestion / Marketing opérationnel
HEC, majeure Entrepreneurs. Expérience en stratégie chez Casino et en développement durable et communication chez Auchan. A collaboré auprès de la fondatrice d’un site d’e-commerce de cosmétiques biologiques.

Dates et données clé :

  • Décembre  2009: création de la société
  • Avril 2010 : 1ere levée de fond
  • Juin 2010 : Lancement de la gamme dédiée aux bébés + Lauréat du Ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur
  • Juin 2011 : 2ème tour de table+ Labellisation Origine France Garantie
  • Juin 2012 : 3ème tour de table + Couverture du magazine Challenges + Participation au G20 des Entrepreneurs à Mexico
  • Printemps 2014 : Lancement de la gamme dédiée à l’incontinence
  • CA 2013 : confidentiel
  • Effectif : 6 personnes
  • Région : IDF

Le parcours de financement

 

DATE

FINANCEMENT

MONTANT

COMMENTAIRE

décembre 2009

Pôle emploi

nc

Allocations chômeurs ACCRE perçues pendant 18 mois par le porteur du projet

juin 2009

Subvention Oséo Emergence

40 k€

Lauréat du Ministère de la Recherche en 2009. Subvention dédiée à la maturation du projet.

2009

Prêt d’honneur Incubateur

25 k€

Accordé par l’incubateur Agoranov au porteur du projet

décembre 2009

Apport initial

1 k€

Création de la société

février 2010

Prêt d’honneur Scientipôle

20 k€

Prêt d’honneur accordé à Florence Hallouin

juin 2010

Levée de fonds

NC

Première levée de fonds réalisée auprès de Business Angels français et étrangers

juin 2010

Subvention Oséo Création développement

128 k€

Lauréat du Ministère de la Recherche en 2010. Subvention dédiée au développement.

juin 2010

PIA

41 k€

Mention spéciale du jury des Grand Prix de l’innovation de Paris. Puis obtention d’une avance remboursable   accordée par le Paris Région Lab : (Mairie de Paris et Oséo)

nov 2010

Réseau entreprendre Paris

15 k€

Prêt d’honneur accordé à Florence Hallouin

juin 2011

Levée de fonds

NC

Deuxième levée de fonds réalisée auprès de Business Angels français et étrangers

juin 2011 et mai 2012

banques

210 k€

Prêt de la  Bred + Prêt de la NEF

juillet 2012

Levée de fonds

600 k€

Troisième levée de fonds réalisée auprès de Business Angels français et des investisseurs historiques

décembre 2012

Coface

100 k€

Avance remboursable pour l’export. (programme sur 3 ans)

2013

Pm’UP

110 k€

Subvention de la région Ile de France

 

Au total sur une période 4 ans, Génération Plume a obtenu :

  • 480 k€ d’aides & subventions (hors CIR et JEI)
  • 210 k€ de financement bancaire
  • Plus de 600 k€ d’apport en fonds propres

L’interview

Frenchfunding : Ce qui frappe dans votre parcours c’est l’expertise avec laquelle vous avez actionné la quasi exhaustivité des dispositifs possibles, aviez vous une vision claire au départ sur ce parcours et cela n’a-t-il pas été trop consommateur de temps ?

Florence Hallouin : Au départ je n’avais pas connaissance des différents modes de financement. Cela s’est fait via la formation Challenges Plus d’HEC,  les formations au sein de l’incubateur Agoranov ,  puis au fur et à mesure des rencontres et du stade de maturation de l’entreprise. Oui, c’est à la fois consommateur de temps et bénéfique car cela a porté ses fruits. En même temps, cela  nous permet à chaque fois de bien travailler nos prévisionnels, nos plans d’action, et de nous structurer pas à pas.

 

Les aides & subvention

FF : Concernant les aides & subventions vous avez notamment eu recours à différents prêts d’honneur. Comment s’est passé le processus et que cela vous à t-il apporté en plus du financement ?

FH : Le processus de sélection est complet (entretiens avec les chargés d’affaire + experts techniques et marketing/commerciaux) et assez long. La sélection apporte un vrai gage de qualité auprès des organismes financiers et futurs investisseurs. Cela nous a également apporté un accompagnement dans la durée et l‘ouverture à des réseaux très intéressants pour notre activité.

FF : Pour chaque aide obtenue, quels ont été facteurs de succès ?

FH : Nous ne savons pas quels ont été les critères de sélection finaux, mais les caractères intrinsèques d’innovation et de durabilité (brevets, fabrication française, réduction des impacts environnementaux…) de notre activité ont dû participer au bon accueil des dossiers. Et à chaque fois nous avons pris beaucoup de temps pour préparer un dossier le plus complet possible.

 

Les banques

FF : Quel prêt avez-vous obtenu et avec quelle garantie personnelle ?

FH : Nous avons obtenu un prêt de la Bred pour un montant de 80k€ (effet de levier fait avec le prêt d’honneur accordé par le Réseau Entreprendre Paris)  et un prêt de la Nef  (notre banque initiale) pour un montant de 130k€. Dans les 2 cas : Garantie personnelle 30%, Garantie Oséo et la région 70¨%

 

Les levées de fonds

 FF : Au moment de fonder l’entreprise, avez-vous cherché à constituer un capital de départ en intégrant des proches et comment cela s’est-il passé ?

FH : Non, j’ai préféré dissocier la sphère privée de la sphère professionnelle.

FF : Pour vos 3 levées, a quel moment de la vie de l’entreprise les avez vous réalisées ?

FH : Début des démarches 6 mois avant les besoins réels de trésorerie.

FF : Quels investisseurs sollicités ?

FH: Des investisseurs individuels, intéressés à titre personnel par le projet de Génération Plume.

FF : Ce qui a convaincu les investisseurs ?

FH : L’équipe et la vision de l’entreprise.

FF : Comment s’est passé la négo, quels ont été les points durs ?

FH: Ces démarches prennent toujours beaucoup de temps et sont stressantes.

FF : Avez-vous eu plusieurs offres ?

FH : Oui, plusieurs investisseurs individuels.

FF : Pourquoi avoir choisi ces investisseurs ? 

FH: Ceux avec qui on s’est mis d’accord sur les montants à investir, la valorisation de la société et le pacte d’actionnaires. Nous avons évité dans le pacte les clauses de relutions et la clause de garantie de passif qui n’avaient pas de sens pour nous au démarrage de l’entreprise.

FF : Quelles relations aujourd’hui avec les investisseurs ? 

FH: Notre Comité stratégique, composé de 7 actionnaires, se réunit tous les 2 mois depuis 4 ans + un suivi de l’activité communiqué tous les 3 mois à l’ensemble de nos  actionnaires. Relation de confiance établie petit à petit, dans la durée. Se traduit concrètement par des mises en relation et des apports de compétences sur des sujets spécifiques.

 

Aides de l’ecosystème

FF : Avez-vous participé à des concours ou forum ? 

FH: Oui, le  concours de Création d’Entreprise Innovante du Ministère de la Recherche et de la BPI, en Emergence en 2009,  en Création-Développement en 2010, ainsi que PM’up en 2013. Au-delà de l’obtention de subventions pour financer notre développement,  cela  nous  permet de nous entourer d’un réseau précieux.

FF : Avez-vous été accompagné dans vos démarches ?

FH : Oui, par l‘incubateur Agoranov, par Scientipôle Initative , par le réseau Entreprendre Paris et par notre conseiller  BPI.

FF : Quels ont été leur apport majeur ?

FH: Prendre du recul par rapport à une situation  au travers de  retours d’expérience, de rencontre  avec d’autres entrepreneurs, de brainstorming , ainsi que la mise en relation avec des partenaires commerciaux et financiers, accompagnement juridique.

 

L’avenir

FF : Quels sont vos projets en matière de financement ?

FH: Une avance remboursable pour faire tester notre innovation dédiée à l’incontinence en structures d’accueil et une nouvelle levée de fonds, cette fois en crowdfunding sur wiseed.

FF : Ou en est le développement de votre entreprise ?

FH: Notre entreprise continue son développement sur le marché des bébés  et s’étend en  développant  des produits spécifiquement dédiés aux personnes handicapées et aux personnes incontinentes.

 

Conclusions

FF : Quelle a été la part de votre temps consacré à la recherche de financement ?

FH : Ce n’est pas une charge de travail au quotidien mais plutôt de manière ponctuelle, en période de recherche de financement ou de participation à un concours. Cela peut prendre jusque 50% du temps pendant ces périodes.

FF : Qu’avez-vous bien réussi ?

FH: Optimiser les sources de financement entre fonds propres et aides publiques.

FF : Quelles sont les qualités pour réussir son parcours de financement ?

FH: Avoir une vision claire des outils de financement  adaptés aux différentes étapes de développement de son entreprise.

FF : Quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur pour son parcours de financement ?

FH: S’entourer, aller à la rencontre d’autres entrepreneurs pour avoir leur retour d’expérience sur les bonnes pratiques et assister  à des séances d’information.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>