Levées de fonds Q3 2015

Un nouveau format, fintech : allez on sort de l’euro, le darkweb ça fait peur, autosatisfaction et meetmyangel

Désormais je fais un bilan trimestriel des levées de fonds tech et web en zoomant toujours sur les levées pour les startups tech et web dont le CA ne dépasse pas 3M€, je fais un tableau complémentaire des levées que je considère comme du cap dev pour les startups dont le CA est supérieur à 3M€ mais je les exclue toujours de mes analyses « chartées ». Je m’intéresse plus aux fonds qui prennent des « risques » qu’à ceux qui abondent dans des tours une fois sortie de la zone risquée.

Je persiflais au printemps sur la fintech avec un armement des fonds qui me semblait démesuré et un phénomène de mode chez les LP’s. J’avoue que mal m’en à pris avec ce qui me semble aujourd’hui une petite révolution en marche. Oui le modèle des institutions bancaires et assurantielles va subir de rapides disruptions finalement. Avec Prêt d’UnionSlimpayYoupassCompte NickelPayname et Paymium, nous avons une cohorte de startups qui s’attaquent à délivrer des services bancaires de manière plus simple, plus souple, moins coutêuse et au service l’économie réelle. Enfin !. Je me suis toujours posé la question de la valeur ajoutée des banques traditionnelles en regard des coûts de leurs services facturés et bien voici des éléments de réponse concrets, ça fait plaisir. A ce rythme la décision de sortir de l’euro va bientôt échapper au politique avec l’avènement du bitcoin ;-).

Pour l’anecdote j’ai assisté médusé (et même glacé rétrospectivement avec l’horreur que nous traversons) à une démonstration de e-commerce sur le darkweb ou l’on trouve absolument tout en matière de produits et de services illégaux (drogues, armes, blackmail, etc.). On fait son shopping sur des marketplaces quasi classiques pourvues de toutes les fonctionnalités au service de la satisfaction client : revue des fournisseurs notés par les clients, paiement en CB via des plateformes de conversion euros / bitcoins intraçables. Dommage que le bitcoin serve aussi à cela…

Sinon, minute d’auto satisfaction avec deux levées de fonds Frenchfunding ce trimestre, SOS Accessoire et Gymlib. La levée de fonds de Gymlib étant la première réalisée grâce au nouveau concept de funding par recommandation Meet My Angel. A ce titre, n’hésitez pas à me contacter (patrick@frenchfunding.fr) si vous voulez rejoindre la communauté de « parrains » de meetmyangel, les entrepreneurs à succès qui recommandent les startups les plus prometteuses à leur propres investisseurs.

Le Tableau Cap Dev

Nous avons ce 3ème trimestre 2015, 32 deals « capdev » pour un montant total de près de 506 M€. 

Les sources sont là : Blablacar, Quadran, Vestiaire Collective, Biom’up, Prêt d’Union, Mirakl, Slimpay, SaveMySmartphone, iAdvize, Mailjet, Groupe BOW, Geolid, Alsei, Connecthings, 1001pharmacies.com, Geny Mobile, Wyz group, Ysance, D.B.I, Numa, Globallliance, Groupe Sewan, Novatim, Biocyte, Youpass, Sun Trade, Jardel, Admi, Horizontal Software, Maxibay, AR2i, Les Argonautes.

Le Tableau Amorçage, Risque, Risque-Dev

Nous avons ce trimestre, 89 deals Amorçage, Risque et Risque-Dev (voir le scope de l’étude plus bas) pour un montant total de près de 124 M€. Le ticket moyen revient dans la moyenne à 1,4 M€ des douze derniers mois glissant après un mois de juin exceptionnel.

Les sources sont là : Compte Nickel, Lengow, Vulog, Payname, Groupe Berkem, Andromatic (ChicTypes), Click and Walk, Videostitch, Conztanz, Alcuin, MesDépanneurs, Nutrionix, Enertime, Kudoz, Pandacraft, Target2sell, S2F Network, SOS Accessoire, Novolyze, Elicityl, Diverchim, Senioradom, Coriolis Composites, Contextor, Retency, Sefaireaider.com, S’Tile, MediaTech, Howtank, Yooji, Wistiki, Magic Event, Azendoo, Opendatasoft, Flagshap, Cbien, Deepomatic, Gymlib, Unique Sound, Foodcheri, Paymium, Fibercryst, English Attack!, LiveMentor (ex Learning Shelter), Creative Data, Intesens, Myroomin, Mapstr, La Bonne Pierre, Allo média, Peoplbrain, Nuukik, Air Indemnité, Easyproprietaire, Padam, Simplébo, Smiirl, Jogg.in, Ergosup, Mitricares, Nodea Medical, Apsi3D, MrGabriel, Novitact, Bobler, Osmia, 365 C, Booxup, Birdly, Ommi, Fosburit, Chouette Box, Sailendra, Liganz , Yurplan, Webmecanik, Bandsquare, Tripconnexion, Kokoroe, Marbotic, Headoo, Freemo, ManRos, Attuneo, Julie Desk, Wirate, Ikimo9, Oxilia, Wayz Up

Les charts

Les fonds sont toujours largement présents comme depuis le début de l’année avec un ticket moyen légèrement en hausse par rapport à 2014 (1,7 vs 1,57).  Le tickets moyen des BA est stable par rapport à l’an dernier 0,62 au troisième trimestre vs 0,68 en moyenne 2014, et légère hausse pour Fonds+BA 1,5 vs 1,4.

La répartition Amorçage, Risque, Risque-Dev (en nombre de deals) est de 34%, 38%, 28%, on est dans la moyenne 2014. Dans l’amorçage, les BA sont impliqués dans 68% des deals on est dans la moyenne 2014 (69%).

Le B2B est dans la moyenne 2014 avec  55% et la sharing economy est un peu faible avec 5% des deals. Le E-commerce est assez faible avec seulement 3% des deals.

Podium des investisseurs actifs

 

Les fintech explosent on l’a dit, on retrouve en première place MAIF Avenir, le fonds de la maif dédié à l’économie collaborative et aux fintech. Starquest reste bien placé, normal, en juin ils ont fait de nombreux deals qui seront annoncés ou aps au fil des mois. Serena commence à être actif avec son nouveau fonds et est désormais en capacité de faire de l’early stage. Du côté des BA et du crowd, on retrouve les acteurs les plus anciens et les plus structurés, Paris Business Angel, Wiseed et Anaxago.

Scope de l’étude

Analyse subjective des levées de fonds technos et web annoncées au troisième trimestre 2015. Nous ne sommes pas exhaustifs volontairement : on ne prend en compte que les levées supérieures à 100k€ communiquées dans les média, je n’intègre pas les biotech pures (mais les med-tech si), les levées cap-dev (CA>3M€) ne sont pas analysées dans les charts. Nous nous intéressons quasi exclusivement aux startups françaises. Les levées sont triées par stade d’avancement de la start-up selon la typologie suivante :

  • Amorçage : produit en phase de développement, jusqu’au début de sa commercialisation – Lettre A dans le tableau
  • Capital risque : début de commercialisation jusqu’à 1 M€ de CA environ – Lettre R dans le tableau
  • Capital risque-développement : CA compris entre 1 et 3 M€ – Lettres R-D dans le tableau
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *